Référencez vous, aidez OUAPI !

Il y a différentes manières de soutenir des projets libres. Je vais en citer quelques unes, celles qui sont aujourd’hui utilisées dans le cadre du projet OUAPI.

D’un point de vue financier, aider un petit projet permet le plus souvent d’aider à couvrir les frais liés au développement et à la maintenance du site par exemple.:

  • Le don, en espèce sonnante et trébuchantes,
  • La consultation d’offres des “partenaires” publicitaires du site, le plus souvent en cliquant sur une annonce (une publicité).

De manière plus générale, d’autres petit coup de pouces sont possibles :

  • L’échange de lien entre site (je mets le lien vers ton site, tu mets un lien vers le miens), qui permet d’améliorer la notoriété et la visibilité du projet aussi bien dans les moteurs de recherches que sur les sites partenaires.
  • Aider au développement du projet: intégrer l’équipe de développement, aider le support via le forum par exemple, administrer le site internet, etc…
  • Enfin, la dernière méthode (en tout cas en ce qui concerne OUAPI), celle pour laquelle je veux mettre l’accès aujourd’hui, c’est le référencement d’utilisateurs.

Référencement client

Le référencement des utilisateurs du logiciels c’est quoi ?

C’est une démarche simple: autoriser les développeurs du projet à publier sur leur site une liste d’entreprises / organisations qui utilisent leur logiciel. Le but est un peu le même que celui de l’échange de liens: se servir de la notoriété d’une entreprise / organisation pour accroitre sa propre notoriété. Plus un logiciel est utilisé dans de grosses organisations et/ou dans des organisation réputées, plus le logiciel en question sera visible. Le futur utilisateur pourra également se dire “Si cette entreprise l’utilise, c’est que le logiciel doit être fonctionnel, je vais l’utiliser aussi”.

Le référencement est une tâche ingrate, aussi bien pour la personne qui se référence que pour l’auteur d’un projet qui souhaite référencer les utilisateurs de son produit.

Pour la personne qui se manifeste, elle doit initier la démarche et faire son inscription elle même. Cela ne demande pas un grand investissement, 5 minutes tout au plus, mais il faut franchir le pas. La problématique pour les logiciels libres tels que OUAPI est justement qu’ils sont libres: on va sur le site, on prend le logiciel, et on repart.

Pour le développeur, il faut inciter le plus d’utilisateurs à se référencer et intégrer cette problématique dans le développement du projet. Dans le cas de OUAPI, via une section sur le site internet et un encart qui apparait au bout de 30 jours dans la partie “Administration” du logiciel.

En bref, référencez vous ! C’est une des manières les plus simples et économiques de soutenir les projets que vous aimez !

Laisser un commentaire